Search

Conseils santé pour vos randonnées en Asie du Sud-Est

L’Asie du Sud-Est est une région du globe très appréciée par les roots pour ses pays pas chers et surtout somptueux qui regorgent de sentiers de randonnée. Il y en a pour tous les goûts : ascension du mont Batur à Bali en Indonésie, traversées de forêts en Malaisie, cyclisme dans la réserve de Mai Chau au Viêt Nam… Voici quelques conseils pour vous y préparer.

Vaccins et soins médicaux en Asie du Sud-Est

Bon à savoir, il n’y a pas de vaccinations obligatoires pour se rendre en Asie du Sud-Est hormis les vaccins obligatoires en France et le vaccin contre la fièvre jaune si vous avez visité une zone à risque dans les 6 jours précédant votre arrivée en Asie du Sud-Est.

Que vous organisiez votre circuit en Thaïlande ou à Singapour en tout cas, les maladies infectieuses propres aux régions tropicales sont rares et très bien pris en charge par les organismes de soins locaux. Il est courant de souffrir de diarrhées à cause du changement de régime alimentaire, mais il est déconseillé d’acheter des médicaments en vente libre car des produits peuvent être contrefaits. Si vous êtes dans les îles et que par malheur vous attrapez une maladie grave, allez directement dans les hôpitaux des pays environnants (Viêt Nam par exemple). Les hôpitaux privés, plus coûteux, sont également les plus pratiques pour les étrangers car l’anglais y est couramment parlé.

Pour en savoir plus ou pour vous tenir informé des risques sanitaires ou climatiques dans les pays d’Asie du Sud-Est, rendez-vous sur https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

Eau potable, chaleur, moustiques : nos conseils

Si vous partez en Asie du Sud-Est pour faire des randonnées, vous vous rendrez vite compte lors de votre circuit au Viêt Nam que la chaleur et les moustiques sont vos principaux ennemis.

En effet, les pays d’Asie du Sud-Est se situent en zone tropicale, entre les tropiques du Cancer et du Capricorne. Certaines îles d’Indonésie sont même tout simplement placées sur la ligne équatoriale, ce qui explique le climat chaud et humide qui règne dans la région. Or, qui dit climat chaud dit risques de déshydratation et d’insolation : pensez donc à avoir toujours sur vous un chapeau, de la crème solaire à indice élevé ainsi que des vêtements couvrants.

Ces vêtements couvrant seront d’ailleurs utiles pour une autre raison : le climat chaud et humide est aussi idéal pour les moustiques, qui pullulent dans ces régions.  Grâce à des vêtements amples mais couvrants, vous vous protégez des piqûres tout en laissant respirer votre corps. Préférez des habits de couleur claire imprégnés de répulsif. Prévoyez également des moustiquaires pour la nuit et aspergez vos tentes ou votre chambre d’insecticide. Enfin, appliquez une crème répulsive sur les parties découvertes de votre corps (hors visage).

Enfin, vous devez faire attention à l’eau qui vous est proposée. Ne buvez jamais d’eau du robinet (même sous forme de glaçons) et évitez les jus de fruits, souvent allongés à l’eau. Pour stériliser l’eau, vous pouvez la faire bouillir 15 minutes, utiliser des comprimés chimiques ou bien boire via une paille filtrante spécialement conçue à cet effet (LifeStraw® par exemple). Faites également attention au lait, rarement pasteurisé, et aux crudités, souvent lavées à l’eau.

En suivant ces conseils, vous pourrez randonner en toute liberté et sereinement en Asie du Sud-Est.

 

Vous avez des conseils supplémentaires à nous donner ? Partagez vos retours dans les commentaires !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *