Search

Comment profiter du paysage ?

Jouir d’un panorama est une chose, mais, passé le premier instant d’émerveillement, il se réduit trop souvent, malheureusement, à une ” mer de montagnes ” d’où ne ressortent que des pointes anonymes. Si ce n’est, pire encore, la déception d’arriver au sommet convoité dans la purée de poix ou, ce qui est encore plus courant, dans une atmosphère si brumeuse que même la vallée la plus proche en devient quasi-invisible ! Pour profiter de la randonnée et d’un paysage, quel qu’il soit, il convient d’avoir un peu de chance, bien sûr, mais également de ne pas l’aborder n’importe comment, et encore moins n’importe quand. Première précaution, qui semble aller de soi: le beau temps. Si des nuages peuvent agrémenter un panorama, en particulier au coucher du soleil, mieux vaut qu’ils ne le cachent pas. Pour cela, évidemment, consulter la météo avant de partir est une précaution indispensable, en dehors même de toute considération liée à la prudence !

Mais, même par un temps idéal, ou presque, le paysage peut devenir pratiquement invisible; la brume de chaleur qui voile les lointains, particulièrement en plein été aux jours de grande chaleur, est un obstacle important. Là encore, on se doute que, plus l’isotherme zéro sera bas, moins celle-ci sera gênante. Les temps secs et froids, les atmosphères ” lavées ” et pures comme on en trouve, parfois, au lendemain des averses, constituent alors des moments de choix pour profiter pleinement de la randonnée. Mais on ne peut pas toujours attendre le jour idéal. Pour limiter les inconvénients de la brume de chaleur, la solution la plus simple est de partir tôt, le plus tôt possible, afin de profiter de la meilleure lumière, celle du petit matin.

randonnée, plaisir randonnée, profiter randonnée, profiter paysage randonnée, plaisir paysage randonnée




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *